Chambres d’hôtels en France : quels bénéfices ?

Les chambres d’hôtes en France sont un secteur souvent jugé rentable. Pour se faire une idée exacte des opportunités effectivement offertes par ce type d’hébergement, il est intéressant d’évaluer les dépenses indispensables pour exercer dans ce secteur ainsi que les charges.

Quelles charges et quels gains ?

Pour obtenir le chiffre d’affaires des chambres d’hôtes en France, il faut tenir compte des charges dites « de fonctionnement ». Ces dernières font souvent référence au prix de la main-d’œuvre devant s’acquitter de travaux tels que le ménage, la lessive, la vaisselle…

Les charges de fonctionnement concernent également des charges fixes telle que : l’achat de produits d’entretien, la consommation d’eau, le paiement des factures d’électricité. Le prix de l’abonnement à une connexion internet. Mais aussi des services tels que le chauffage, la télévision par satellite…

Ces frais de fonctionnement représentent entre 10 et 12€ par chambre. Il faut aussi ajouter les dépenses liées à la confection des petits-déjeuners. Ces dernières représentent entre 3 et 7€.

Ce calcul basique permet de comprendre que pour les personnes proposant des chambres et des maisons d’hôtes, il est plus rentable d’investir dans le segment le plus haut de la gamme que dans le segment le plus bas. En effet, les charges liées par exemple, au nettoyage ne varient pas, selon le standing des chambres ou des maisons d’hôtes proposées aux clients.

Une fois les frais de fonctionnement déduits, il faut soustraire des sommes encaissées un éventuel crédit immobilier pour acquérir la maison d’hôtes.

Ainsi, s’il faut payer 1000 € par mois à l’organisme financier prêteur, le gain toutes charges déduites peinera à être supérieur à 900 € mensuels.

Si la chambre ou la maison d’hôtes est proposée sur des sites web de réservation, il faudra déduire une commission oscillant entre 15% en zone urbaine et 17% en zone rurale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *